Imprimer

Can 2019. Comores vs Maurice : Amiredine Abdou prépare «minutieusement» son match

Le .

alwatwan actu image

L’équipe nationale de football des Comores est en voie de construction par son patron, Amiredine Abdou. Les Cœlacanthes doivent affronter, le 24 mars prochain à Moroni, l’ile Maurice, dans le cadre du tour préliminaire de la Coupe d’Afrique des nations 2019. Il aura le choix sur vingt trois joueurs. Il faut espérer que les moyens d’une bonne préparation suivront, notamment pour le stage prévu à partir du 21 mars à Moroni.

Par Elie-Dine Djouma

Les Comores recevront le 24 mars prochain à Moroni l’île Maurice pour le compte des préliminaires de la Coupe d’Afrique des Nations 2019. Le sélectionneur de l’équipe comorienne de football planche, depuis des semaines, sur ce choc régional. A trente huit jours du jour «J», Amiredine Abdou confie à Al-watwan : «je suis sur la révision de ma liste. Il est trop tôt de déclarer des noms. Et puis ce n’est pas évident que je puisse affirmer qu’ils seront tous là. Ce qui est sûr, c’est qu’ils sont tous au courant de l’échéance et ils travaillent respectivement dans leurs clubs». Cette opposition à Maurice est l’un de ses exercices les plus difficiles depuis qu’il est à la tête des Cœlacanthes. Amiredine l’affirme avec modestie : «il n’y pas de petits clubs en football. Ce prochain match a plusieurs enjeux. Les Comoriens pensent déjà aux Camerounais à Moroni. C’est un match difficile pour nous, malgré ce que l’opinion comorienne croit», déclare-t-il.

23 joueurs, 1 stage et des moyens à espérer

Les Comores ont occupé, depuis deux ans, des pages importantes de la presse sportive continentale. Après le choc Comores contre le Ghana du 13 septembre 2015, elles ont donné un nouveau visage à leur football. Mais Amiredine Abdou reste prudent : «Il est vrai qu’on parle beaucoup de nous. Cela nous motive et pousse à croire à notre travail. Mais je pense que ce n’est pas aussi positif pour nous, car on cherche de plus en plus à nous connaitre», lâche-t-il. Le technicien comorien a sans doute raison. Surtout quand le président de la Fédération camerounaise de football, Tombi A Roko Sidiki, parle ainsi des Cœlacanthes : «nous avons dans notre poule le Maroc, Malawi et le vainqueur entre les Comores et Maurice. Je pense que ça va être attractif avec les nouvelles Nations qui font des progrès énormes. Je me souviens de ce match comptant pour le dernier tour qualificatif pour le Mondial Fifa 2018 où les Comores ont tenu en échec le Ghana».

Amiredine Abdou a établi une liste de vingt trois joueurs dont treize professionnels. «Je pense que tous mes joueurs seront disponibles et qu’ils seront épargnés des blessures. J’ai une liste de dix-huit expatriés et cinq locaux. Sur la liste d’attente, j’ai sept joueurs», précise le sélectionneur comorien. Du côté des voisins mauriciens, leur coach, Joe Tshupula vise le passage à ce tour. La presse mauricienne met la pression sur le sélectionneur du Club M. : «Le match contre les Comores doit être abordé avec tout le sérieux voulu. Le but est de faire mieux que lors de la précédente campagne pour la Can 2017», peut-on lire dans Le Mauricien. Joe Tshupula va compter sur ses cadres, Kevin Jean-Louis, Kevin Perticots, Giano Li Ten Kee et autre  Kevin Bru pour tenter de défier Amiredine Abdou. Sur le plan technique le staff des Cœlacanthes évolue bien et étudie sagement son match. Sauf qu’au niveau financier, la fédération nationale et peut-être les Finances publiques font douter sur la possibilité de réussir une bonne préparation des Cœlacanthes. En attendant, techniquement, Amiredine Abdou évolue dans son travail.